Autoroute M11

Ce premier tronçon de 43 kilomètres d’autoroute est la première partie d’un grand projet autoroutier long de 650 kilomètres (M11) visant à relier Moscou à Saint-Pétersbourg. Cette autoroute a pour objectif de réduire considérablement les temps de parcours, en désengorgeant l’actuelle M10 qui est l’une des autoroutes les plus encombrées de Russie. Ce premier tronçon se compose de 43 kilomètres depuis la MKAD, dernier périphérique de Moscou, et traverse les villes de Khimki, Dolgoprudny, Skhodnia, Zelenograd. Elle est constituée de 2 x 5 voies sur les 15 premiers kilomètres, puis elle passe à 2 x 4 voies sur les 8 kilomètres suivants, et enfin à 2 x 2 voies sur les 20 derniers kilomètres. Ce tronçon est composé de 39 ouvrages d’art de différents types, dont 1 pont principal de 330 mètres de long, 5 échangeurs à plusieurs niveaux, 7 gares de péage, 4 aires de repos et 2 centres d’entretien et d’exploitation.

 

CONTEXTE

Depuis les années 1960, Moscou connaît une explosion démographique. Sa population a doublé en 50 ans pour atteindre 12 millions d’habitants en 2016. Avec elle, le trafic automobile a connu une explosion spectaculaire depuis la fin des années 1990, créant quotidiennement d’importants embouteillages. C’est pourquoi les autorités de la ville ont décidé de construire de nouvelles routes pour fluidifier le trafic. Ce projet autoroutier vise un secteur particulièrement saturé (avec près de 140 000 voitures par jour).
Entre Moscou et Saint-Pétersbourg, l’autoroute à péage M11 part de Moscou traverse l’oblast (région) pendant 90 kilomètres, puis ceux de Tver (253 km), Novgorod (233 km) et Saint-Pétersbourg (75 km), pour une longueur totale d’environ 650 kilomètres. La construction a été séquencée en 8 tronçons.
La mise en service de cette première section d’autoroute (opérée par un groupement comprenant VINCI Highways) a eu lieu en 2015.

TECHNIQUE

Le pont au-dessus du canal de la Moskova est l’ouvrage le plus important des 39 ponts qui seront construits dans le cadre du projet. Il comporte une travée centrale de 150 mètres et 2 travées de rive de 90 mètres.
Le tablier de l’ouvrage est constitué de 2 tabliers métalliques à dalle orthotrope, de 4 050 tonnes de charpente métallique chacun.
Les 2 tabliers sont identiques et présentent une largeur de 25 mètres chacun, d’une hauteur constante de 3,6 mètres. Chaque tablier est constitué d’un double caisson de 4,5 mètres de largeur. Les tabliers ont été mis en place par poussage en 4 phases successives, au moyen de 2 vérins pousseurs de 200 tonnes de force unitaire, ancrés sur des longrines métalliques.

En tout, 325 ouvrages d’art ont été construits (ponts, viaducs, passages souterrains) ainsi que 36 échangeurs. L’autoroute disposera de 4, 6, 8, voire 10 voies de 3,75 mètres de large, séparées par un terre-plein central de 6 mètres.

IMPACT

L’autoroute M11 répond aux standards européens les plus exigeants en termes de spécifications techniques, d’intégration dans l’environnement, d’optimisation des emprises (réduction de 30% des surfaces requises par rapport au projet initial), de transparence hydraulique et de protection phonique des riverains.
De plus, un programme de mesures environnementales et de développement durable a été élaboré. Il prévoit notamment la mise en place d’écrans acoustiques, de plantations, la construction de passages à faune et de traitement des eaux de pluies ou provenant de la fonte des neiges.
Cette autoroute vient s’ajouter à nos nombreuses références en Russie telles que le tunnel routier de Lefortovo à Moscou, le centre Piter Raduga de Saint-Pétersbourg ou encore la ligne de métro de Saint-Pétersbourg.

Experts du projet

Maître d’ouvrage
North-West Concession Company (NWCC)

Chiffres clés

Dates d’exécution
avril 2010 à mars 2015    

Remblais
5,5 millions m3

Béton
100 000 m3

Surface de tabliers
46 000 m2

En savoir plus

Élargissement de l'autoroute M1 entre les échangeurs 25 et 28

Nottingham

Discover