Aménagement hydroélectrique de la Toulnustouc

VINCI Construction Grands Projets a été mandaté par Hydro-Québec pour aménager la centrale hydroélectrique de la Toulnustouc. Le projet comprend des travaux d'excavation, de bétonnage de mécanique lourde, d'électricité et d'architecture.

CONTEXTE

Le projet est situé à environ 1 000 kilomètres au nord de Montréal sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent dans la région administrative de la Côte-Nord.
Les travaux d’excavation concernent le canal de fuite, le bétonnage concerne la centrale, l’installation de la charpente métallique de la superstructure de la centrale concerne les travaux d’architecture de la centrale. Enfin, la mécanique lourde comprend la conception, la fourniture et l’installation du pont roulant, des vannes d’aspirateur, de la grue-portique et du blindage des conduites forcées.

TECHNIQUE

Ce projet se distingue notamment par certaines contraintes. Les conditions climatiques furent ardues (la température moyenne en janvier était de -23°C). Lors du bétonnage en période hivernale, nous avons installé des abris charpentés et des appareils de chauffage à l’huile afin de maintenir la température à un minimum de +10°C durant la période de cure. À cela s’ajoute l’éloignement du site, qui a rendu l’approvisionnement en matériaux difficile. Le tout, dans une échéance serrée.
Les conditions géologiques du projet étaient caractérisées par un massif traversé par de nombreux plans de faiblesse continue, et souvent très rapprochés l’un de l’autre, mal cristallisés et mal soudés, avec des pendages proches de la verticale et une pente vers l’intérieur de l’excavation.
La construction du canal de fuite en rivière sur une longueur de 1,2 kilomètre comprend l’excavation de 93 000 m3 de mort terrain et 67 000 m3 de roc. De plus, 35 000 m3 de pierre ont été placés sur une membrane géotextile pour stabiliser les pentes et le fond du canal de fuite.
Enfin d’un point de vue environnemental, nous avons mis en place un bassin de rétention des eaux résiduelles avant rejet en rivière.

La centrale hydroélectrique de la Toulnustouc a une production moyenne annuelle de 2 660 GW/h. Munie de 2 groupes turbines-alternateurs, la centrale disposera d’un débit de 350 m3/s et d’une puissance installée de 526 mégawatts.

IMPACT

La centrale hydroélectrique de Toulnustouc a été inaugurée le 18 août 2005 au nord de Baie-Comeau. Le premier ministre Jean Charest et le PDG d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, ont participé à la cérémonie.
D’une puissance estimée à 526 mégawatts, la centrale produit 2 660 GW/h annuellement.
Cette centrale hydroélectrique permet de produire de l’électricité en utilisant l’eau comme force motrice.
Les centrales hydroélectriques permettent de produire environ le quart de l’électricité consommée dans le monde. Hydro-Québec, avec son accès à des réserves d’eau abondantes, produit la presque totalité de son électricité à partir de l’eau. Ainsi, à travers ses centrales, la société fournit de l’énergie tout en contribuant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Experts du projet

Maître d’ouvrage
Hydro-Québec

Maître d’œuvre
Hydro-Québec

Chiffres clés

Dates d’exécution
septembre 2002 à juillet 2005

Excavations
455 000 m3

Béton
24 620 m3

Acier armature
1 600 t

Aménagement hydroélectrique

Yacyretá

Discover