Métro, ligne M4 (Sydhavn)

Doubler la capacité du métro de Copenhague, voilà l’ambition du programme d’extension du réseau de la capitale danoise pour lequel VINCI Construction Grands Projets déploie son expertise en travaux souterrains. Notre groupement a remporté le contrat en conception-construction de la quatrième ligne de métro de Copenhague. Les travaux comprennent : 2 tunnels de 4,4 km chacun (aux tunneliers à pression de terre), le génie civil de 5 stations enterrées et 2 puits d’aiguillage, le second œuvre, les systèmes électromécaniques et les corps d’état architecturaux des stations, ainsi que la ventilation dans les tunnels.

CONTEXTE

Cette extension vers le sud du métro de la capitale danoise (baptisée Sydhavn ou M4) sera connectée à la ligne circulaire principale (Cityringen), et mise en service en 2024. La nouvelle ligne M4 viendra compléter les 2 premières lignes M1 et M2, actuellement en fonctionnement (d’une longueur totale de 20 km), ainsi que la ligne M3 également en chantier (mise en service en 2020).
Ainsi, une fois les chantiers terminés, le réseau de métro de Copenhague, équipé de trains sans conducteur, passera d’une capacité de 240 000 passagers à 460 000 passagers par jour.

TECHNIQUE

L’extension sud du métro de Copenhague fait partie d’un projet de reconversion urbaine. En surface, les sites des stations et des puits sont divers. L’alignement se décompose principalement en 2 parties : une première constituée de remblais artificiels (immeubles d’habitation en cours de construction), et une seconde où des immeubles de bureaux et d’habitations sont déjà construits.
Les 2 tunnels, d’une longueur (hors stations) de 2 x 3 960 ml, auront un diamètre intérieur de 4,9 mètres et un diamètre extérieur de 5,5 mètres. Pour leur creusement, 2 tunneliers à pression de terre évolueront principalement dans du calcaire. Ils traverseront localement la faille Carlsberg, bien reconnue dans la région. Chaque tunnelier sera desservi par des trains, et un convoyeur à bandes pour chaque tunnel permettra d’évacuer le marinage. Des essais environnementaux quotidiens seront effectués et une zone de stockage tampon est prévue pour garder le marinage en attendant le résultat des analyses de pollution.
Les 5 stations (dont 3 profondes et 2 semi profondes) seront creusées dans des dépôts glaciaires et/ou des remblais sur les premiers mètres, puis dans le calcaire. Elles seront principalement construites à ciel ouvert, à l’abri d’une paroi en pieux sécants. Un des objectifs est de limiter au maximum le rabattement de la nappe derrière ces pieux. Le niveau de la nappe doit être maintenu à l’extérieur de la fouille, tel qu’il est actuellement, pour ne pas mettre en danger les fondations d’immeubles existants.
Les systèmes électromécaniques consisteront en l’installation de 11 ascenseurs et 48 escalators, 14 ventilateurs pour la ventilation des tunnels, de la climatisation, de la protection incendie (station de pompage, 10 km de tuyauterie, 300 hydrants), du drainage, des protection inondations, et de la distribution électrique, l‘éclairage, la détection incendie et le SCADA.

« Nous avons remporté l’appel d’offre en groupement avec notre partenaire Hochtief. Les attentes du client sont multiples pour ce projet : le respect du planning, des délais et des riverains pour créer le moins de gêne possible, le prix concurrentiel, le respect de l’environnement et la réalisation des travaux et du tracé en sauvegardant les nappes phréatiques, et une architecture de qualité en accord avec les stations déjà réalisées ». Sébastien Bliaut, directeur de secteur Europe du Nord

IMPACT

Avec ce nouveau projet, le client, consortium entre le Ministère des Transports, la ville de Copenhague et Frederiksberg, souhaite poursuivre le développement d’un réseau de métro efficace pour mieux desservir la ville.
Grâce à ce nouveau contrat en conception-construction, VINCI Construction Grands Projets conforte sa présence au Danemark, 18 ans après la livraison du tunnel de l’Øresund et 2 ans après l’attribution du tunnel du Femern. VINCI Construction Grands Projets est reconnu pour son expertise dans la réalisation d’infrastructures de transport, et plus précisément de métro à travers le monde, parmi lesquels : le métro du Caire (lignes 1, 2 et 3 depuis 1981), la ligne Shatin to Central Link du métro de Hong Kong, le réseau CrossRail à Londres, ou encore le métro de Paris.

Experts du projet

Maître d’ouvrage
Metroselskabet

Maître d’œuvre
COWI/SYSTRA

Chiffres clés

Dates d’exécution
mars 2018 à juin 2024

Tunnel : excavation tunnel : 210 000 m3, segments : 39 750 m3

Terrassements : 514 000 m3

Stations : travaux de génie civil : 13 200 m3, pieux sécants : 56 500 ml, béton : 73 800 m3, coffrages : 101 000 m2, ferraillage : 16 200 t, membrane d’étanchéité : 54 500 m2, béton revêtement : 13 200 m2

Métro du Caire, lignes 1, 2 et 3

Le Caire

Discover