Station de traitement d’eau

Portant sur la conception /construction d’un système d’approvisionnement en eau potable d’une capacité de 15 000 m3 par jour, le projet comprend la réalisation d’une usine de traitement d’eau potable ainsi que l’installation d’une canalisation de distribution en fonte d’un diamètre de 700 millimètres et d’une longueur de 6,5 kilomètres.

Contexte

À Siem Reap seulement 16 % de la population est connectée au réseau d’eau potable, la majorité d’entre elle se fournissant au travers de forages privés non régulés qui ont une forte incidence sur le niveau de la nappe phréatique. Ces prélèvements d’eau souterraine pourraient à terme induire un rabattement de la nappe, avec des risques de mouvement de sol susceptibles de compromettre la stabilité des temples d’Angkor tout proches de la ville. Il est donc nécessaire de substituer aux forages privés non régulés un approvisionnement en eau de surface, contrôlé par la puissance publique.

Le projet contribue à l’amélioration des conditions de vie de la population de Siem Reap et à la préservation de l’environnement et des ressources en eau. Les objectifs sont les suivants : Améliorer et développer l’approvisionnement en eau des populations par la construction de nouvelles infrastructures ; contribuer à une gestion durable et performante du service d’eau en renforçant l’autonomie et les capacités techniques et financières de SRWSA, la régie des eaux locale.

Technique

Un des enjeux principaux de ce projet a résidé dans un délai de réalisation de 14 mois, extrêmement court. Cela a poussé nos équipes à mettre en place une planification extrêmement rigoureuse.

Ce projet a également nécessité la mise en place de mesures de protection environnementales strictes et d’entretenir une collaboration sans faille avec l’ensemble des parties prenantes afin d’obtenir les autorisations nécessaires à sa réalisation à proximité d’une zone de patrimoine mondial particulièrement sensible.

Les problématiques techniques liées à la mousson ont dû également être traitées, cette période de pluie intense entrainant un rehaussement saisonnier de la nappe phréatique qui rend la construction des infrastructures enterrées (canalisations, fondations…) particulièrement difficile.

« Œuvrer pour un projet qui améliore les conditions de vie locales mais qui de plus s’insère dans la stratégie de protection des temples d’Angkor a démultiplié la motivation des équipes de réalisation » Thomas Savary, directeur de projet

Impact

La région de Siem Reap compte environ 200 000 habitants mais cette population peut doubler à certaines périodes avec l’arrivée des touristes attirés par un site archéologique d’exception : les temples d’Angkor. Aussi la région s’est beaucoup développée avec la construction d’hôtels, de restaurants à proximité et une activité économique en pleine croissance.

Avec ce projet, VINCI Construction Grands Projets permet d’accélérer l’accès à l’eau potable dans cette région tout en limitant l’impact que les forages privés pouvaient avoir sur la nappe phréatique et indirectement sur la stabilité des temples d’Angkor.

Experts du projet

Maître d’ouvrage :
SRWSA (Siem Reap Water Supply Autority)

Maître d’œuvre :
Safège

Dates d’exécution :
octobre 2017 à janvier 2019

Chiffres clés

Terrassements :
11 100 m3 (remblais pour plateforme)

Béton :
2 500 m3

Acier :
290 tonnes