Station d’épuration de Bruxelles-Sud

VINCI Construction Grands Projets a participé à la modernisation de la station d’épuration de Bruxelles-Sud, en service depuis 2000. Ce chantier, consistant en la construction de filières de traitement de l’eau, des boues et des odeurs, entièrement nouvelles, lui permet aujourd’hui d’améliorer considérablement la qualité des eaux traitées notamment sur l’azote et le phosphore pour 25 % des eaux usées de la région bruxelloise.

CONTEXTE

Afin que la Senne retrouve sa destination originale, un schéma d’épuration a été élaboré pour traiter les eaux usées. Des accords entre les régions bruxelloise et flamande on aboutit à un schéma cohérent d’épuration début 1990, avec l’implantation de 2 stations d’épuration, l’une au sud et l’autre au nord de Bruxelles.
Située à la limite des communes d’Anderlecht et de Forest, la première phase de la station Bruxelles-Sud est entrée en service en juillet 2000. Nous avons été mandatés pour les travaux de modernisation de la deuxième phase. Commencé en 2014, le projet se terminera fin 2017.

TECHNIQUE

La rénovation de la station de Bruxelles-Sud nécessite un phasage très complexe pour assurer la continuité du traitement.
Le site étant exigu, diverses techniques ont été étudiées par la SBGE, maître d’ouvrage de la station. De fait, c’est la technologie membranaire qui s’est imposée pour ses performances et sa compacité. La séparation de l’eau traitée et de la boue est effectuée par le procédé R-MES™ sur 226 000 m de membranes, faisant de Bruxelles-Sud une des plus importantes surface de filtration membranaire en Europe. Une nouvelle unité de traitement physico-chimique de l’aire capable de traiter 150 000 Nm³/h d’air vicié est également réalisée.
Un phasage adapté à l’exiguïté du site permet la continuité du service pendant toute la durée des travaux prévus pour durer au moins 4 ans.
La technologie membranaire R-MES™ constitue, à ce jour, le meilleur procédé permettant d’atteindre une qualité des eaux ultra filtrées, sans comparaison avec les procédés conventionnels de clarification des eaux.
Outre une totale compatibilité avec les exigences de rejets les plus contraignantes, le procédé R-MES™ permet la réutilisation des eaux traitées, pour certaines applications (R-USE).

La station d’épuration de Bruxelles-Sud dépollue les eaux usées du sous-bassin sud de Bruxelles, avant de les rejeter dans la Senne.
Elle traite en moyenne 65 700 m³ d’eau par jour et, en pointe, elle peut traiter jusqu’à 120 000 m³ par jour.

IMPACT

La station d’épuration de Bruxelles-Sud est située sur le territoire de la commune de Forest, à la limite de la commune d’Anderlecht. Elle traite environ 25 % des eaux usées produites en Région bruxelloise.
La capacité de traitement de la station est de 360 000 équivalents habitants. Elle permet de dépolluer les eaux usées urbaines afin de rejeter une eau de qualité dans la Senne.
Enfin, cette station améliore l’état de la rivière en réduisant significativement les pollutions organiques, en azote et en phosphore, qui risquent d’asphyxier la rivière en consommant son oxygène, en captant les sédiments qui pourraient remplir le lit de la Senne (sable, gros déchets, résidus biologiques, huiles et graisses, etc.).

Experts du projet

Maitre d’ouvrage
Société Bruxelloise de Gestion de l’Eau (SBGE)

Chiffres clés

Dates d’exécution
Janvier 2014 à mars 2019

Capacité
360 000 EqH

Débit moyen
65 700 m³/h

Station d’épuration de Campo dell’oro

Ajaccio

Discover