Station d’épuration de Campo dell’oro

La Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien (CAPA) mène depuis sa création une démarche volontariste en faveur de la restauration de la qualité de l’eau. Afin de prolonger cette dynamique et de créer les conditions préalables d’un projet de développement territorial, l’Etat et la CAPA ont signé la convention « Horizon 2013 – Contribution du Pays Ajaccien à la dépollution de le Méditerranée » qui vise à mettre en conformité le système d’assainissement de l’agglomération d’Ajaccio, en regard de la directive sur les eaux résiduaires urbaines.

CONTEXTE

Issue de la convention « Horizon 2013 », l’objectif du projet est de diminuer les pollutions issues du traitement des eaux usées et rattraper les retards structurels, d’augmenter les capacités épuratoires, et de moderniser les stations d’épuration.
La station d’épuration de Campo dell’Oro a pour ambition de doter le pays ajaccien d’une solution de traitement des eaux usées à la pointe du progrès.
Cet ouvrage est l’affirmation d’un engagement phare de la collectivité : celui de mettre en œuvre des actions durables pour l’environnement.

TECHNIQUE

La station de Campo Dell’Oro a pour objectif de répondre aux obligations réglementaires, tout en assurant le développement du territoire de la CAPA sur les 25 prochaines années.
D’une capacité de 65 000 équivalents habitants, la nouvelle station d’épuration est équipée d’un traitement biologique R3F™ (réacteur à flore fixée fluidisée – MBBR) qui traite les eaux des quartiers Est d’Ajaccio et des communes environnantes. Le procédé R3F™ permet de gagner de la surface dans les installations de traitement des eaux usées, et de réduire la durée du traitement en mettant en œuvre la technologie du biofilm fixé sur biomédias et fluidisé par injection d’air pour accroître le développement de la biomasse sans colmatage et sans lavage des supports. Ce procédé nécessite moins d’équipements ; il est donc moins énergivore que les procédés de biofiltration courants.

Après séparation des boues par flottation, les eaux sont désinfectées par ultraviolets pour être rejetées en mer via un émissaire de 4,6 kilomètres aboutissant à une profondeur de 60 mètres. Cet ensemble permet de doter les Ajacciens d’une solution de traitement de leurs eaux usées à la pointe du progrès.
Enfin, la station d’épuration de Campo Dell’Oro est la première en France à bénéficier de la démarche EcoSave pour mesurer et prendre en compte les impacts environnementaux d’une station de traitement d’eau à chaque étape de sa vie, de sa conception à sa construction, en passant par son exploitation jusqu’à sa démolition.

Réaliser une station d’épuration, c’est répondre à une exigence primordiale. Celle de la protection de l’environnement, de la qualité de l’eau et du développement durable.

 

IMPACT

La nouvelle station d’épuration permet de disposer d’une capacité suffisante pour assainir de nouveaux secteurs et contribuer ainsi au développement urbanistique et économique du territoire communautaire.
Investissement majeur de la convention « Horizon 2013 », dont l’objectif est de contribuer à la dépollution de la Méditerranée, l’ouvrage permet de doter la CAPA d’une solution, de traitement des eaux usées et des déchets issus de l’assainissement, à la pointe du progrès.
Ce projet a réussi à concilier à la fois souci écologique et besoin économique. Le traitement des boues par ultrasons permet de réduire d’environ 20 % la quantité de boues produites, réduisant d’autant leur coût d’évacuation et de traitement. De même, les boues sont digérées, le biogaz ainsi produit alimente 5 microturbines couvrant une part significative des besoins en électricité du site.
L’usine bénéficie aussi du tout nouveau logiciel « Compteur Environnemental™ », qui permet de cibler et de quantifier les actions correctives à mener pour réduire l’empreinte environnementale.
Sur ce projet, tout a été pensé pour réduire les émissions de CO2. Ainsi, les distances entre les fournisseurs de matière premières (centrale béton qui est située à 3 kilomètres de la station, contre 30 km en moyenne en France sur la majorité des chantiers) et la station d’épuration ont été minimisées. L’acier est produit en Italie, le bois est produit en Corse.

Experts du projet

Maître d’Ouvrage
Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien qui regroupe 10 communes (C.A.P.A.)

Chiffres clés

Dates d’exécution
mars 2008 à mars 2012

Capacité
40 000 EqH
(extensible à 65 000 EqH)

Débit moyen
8000 m3/jour

Station d'épuration de Bruxelles-Sud

Bruxelles

Discover