Autoroute Longs Creek – Magnetic Hill

La maritime road Development Corporation nous a mandaté pour concevoir et construire une autoroute à 2 x 2 voies de 195 kilomètres de longueur, entre Longs Creek (Fredericton) and Magnetic Hill (Moncton). Sur ce projet, 2 ouvrages d'art majeurs ont dû être réalisés : le pont Jemseg River d’une longueur de 1 150 mètres et le pont St-John River d’une longueur de 960 mètres. Nous avons construit 20 échangeurs, et pas moins de 28 passages supérieurs. Ces ouvrages d’art permettent de traverser le fleuve Saint-Jean, la rivière Jemseg, le lac Swan Creek, et les rivières Canaan et North.

 

CONTEXTE

Le passage de l’autoroute Frédericton-Moncton s’inscrit dans la lignée de la route transcanadienne. Il s’agit de la plus importante route de la province du Nouveau-Brunswick, car elle est le principal lien routier entre le centre du Canada et les provinces de l’Atlantique.
Plus précisément, nous avons été mandaté pour concevoir et construire une 2 x 2 voies entre Frédericton (capitale de la province du nouveau Brunswick) et Moncton (plus grande agglomération du nouveau Brunswick) qui est la région urbaine ayant la plus forte croissance à l’est de Toronto et est l’une des dix villes ayant la plus forte croissance au Canada.
Mené par le consortium Maritime Road Development Corporation « MRDC », ce projet clés en main inclut la conception, la construction, le financement, la maintenance et l’entretien pour une période de 30 ans.

TECHNIQUE

L’autoroute a été réalisée en 4 ans, donc assez rapidement pour un chantier situé au Canada. Le projet est un partenariat public privée assuré conjointement par le gouvernement du Nouveau Brunswick (plus précisément par the New Brunswick Department of transport), et par des fonds privés assurés au départ par les péages, transformés depuis en shadow toll. Ce système, introduit en Angleterre il y a quelques années, consiste à compter les automobiles à des barrières de péages non payantes. Le nombre de véhicules détermine le montant que doit verser le gouvernement du Nouveau Brunswick à un fonds « ad hoc » permettant de rembourser les bailleurs ayant financé la construction de l’autoroute.
Les travaux comprennent la construction clés en main de 2 doubles viaducs mixtes d’environ 1 kilomètre chacun. Ces 2 ponts, situés à quelque 45 minutes au sud-est de Fredericton sont presque identiques vus du sol. Cependant, alors que le pont Saint-Jean a été érigé en 5 mois, le pont Jemseg, quoiqu’un peu plus court, a demandé 9 mois de travaux (principalement à cause de l’assemblage d’une grue de 400 tonnes, véhiculée depuis Toronto par 13 tracteurs, et des problèmes rencontrés lors de son installation sur un sol humide). Difficulté majeure de ces chantiers : un terrain relativement meuble, avec un roc très profond.
Par ailleurs, le travail s’est avéré particulièrement complexe pendant l’hiver, limitant les opérations sur les fondations à l’extérieur de l’eau, la glace formée n’étant pas assez solide pour supporter les barges. L’installation de la superstructure s’est donc effectuée à terre, et les divers éléments ont été préfabriqués à l’extérieur du chantier, à proximité de la ville de Saint-John (Nouveau Brunswick). Au final, 14 mois ont été nécessaires pour assembler et installer les superstructures des ponts, et 252 poutres d’acier, dont certaines pesant plus de 90 tonnes ont été érigées.

L’autoroute Fredericton-Moncton au Nouveau Brunswick est aujourd’hui l’un des projets d’infrastructure les plus importants au Canada.

IMPACT

La première spécificité du chantier est notamment sa situation géographique. Au Canada, les chantiers sont divisés en portions de 10 à 20 kilomètres, habituellement attribuées à plusieurs entrepreneurs qui doivent les réaliser en suivant les spécifications imposées par les ministères des provinces. Notre consortium s’est quant à lui vu confier la totalité du tracé suivant le principe du « design & build ».
Autre nouveauté sur ce projet, est qu’il s’inscrit dans le cadre d’un « cheminement accéléré », à partir d’un partenariat public-privé. L’expérience acquise sur le Pont de la Confédération (plus long pont au-dessus d’une mer glacée et surtout premier partenariat public-privé au Canada) l’a aidé à monter le financement et à remporter le contrat incluant la construction des 2 ponts principaux Jemseg et Saint-Jean, qui enjambent respectivement une rivière et un fleuve au-dessus de l’autoroute.
Cette autoroute de 195 kilomètres à 4 voies et à accès limité entre Longs Creek, près de Fredericton, et Magnetic Hill, près de Moncton, permettra de réduire le temps de parcours des automobilistes de 30 à 35 mn, et surtout d’améliorer considérablement l’aspect sécurité sur cette liaison routière réputée dangereuse.

Experts du projet

Maître d’ouvrage
Maritime Road Development Corporation (M.R.D.C.)

Maître d’œuvre
Marshall, Macklin, Monaghan Ltd, Mccormick Rankin

Chiffres clés

Dates d’exécution
janvier 1998 et juin 2002

Déblais matériaux meuble
15,7 millions m3

Déblais rocheux
3 millions de m3

Emprunt rocheux
3, 15 millions de m3

Pont de la Confédération

Borden-Carleton/Cap-Tourmentin

Discover