Métro Shatin to Central Link

Après avoir participé il y a plus de 10 ans à la construction du métro de Hong Kong entre 1998 et 2002 en réalisant les 5 tunnels de Black Hill dans le cadre de l’extension du métro jusqu’à la ville nouvelle de Tseung Kwan O, VINCI Construction Grands Projets a été mandaté par MTR Corporation Limited (exploitant du métro de Hong Kong) pour réaliser deux des lots de la nouvelle ligne de métro SCL (Shatin to Central Link). Le premier, qui sera livré en 2016, consiste à construire un tunnel de 2 475 mètres à l’explosif et un tunnel bi tube de 1 400 mètres au tunnelier. Le deuxième, prévu pour livraison en 2018, comprend la construction d’un tunnel de 700 mètres à l’explosif.

CONTEXTE

Hong Kong en tant que cinquième ville la plus peuplée de Chine et faisant partie des villes les plus denses du monde, connaît une nouvelle phase de développement de ses infrastructures. En effet, la première ligne ferrée du métro de Hong Kong a été ouverte en 1910. Aujourd’hui, le réseau englobe pas moins de 9 lignes de métro, une ligne express desservant l’aéroport et le réseau du métro léger (LRT, Light Rail Transit). Néanmoins, pour faire face à l’augmentation croissante du trafic passagers à Hong Kong, le gouvernement local a annoncé en 2009 son intention d’investir dans l’extension de son réseau ferré dans le cadre du programme « Hong Kong 2020 », qui a également pour ambition de réduire les émissions de gaz à effet de serre de cette grande métropole. En outre, ce nouveau projet a pour but de relier l’île de Hong Kong avec les nouveaux territoires (qui représentent plus de 80 % de la surface de Hong Kong, et regroupent également plus de la moitié des habitants).

TECHNIQUE

La ligne nouvelle SCL du métro de Hong Kong est découpée en 15 lots principaux et porte sur la réalisation de 18 kilomètres de métro en souterrain, la construction de 5 nouvelles stations et l’aménagement de 3 stations en interconnexion. Nos contrats comprennent la construction d’un tunnel de 2 475 mètres à l’explosif, d’un tunnel bi tube de 1 400 mètres réalisé avec un tunnelier à pression de boue de 7,4 mètres de diamètre excavé, et d’un tunnel de 700 mètres à l’explosif.
Le projet comprend également la construction de 4 puits. Ainsi, nous avons réalisé un bâtiment de ventilation dans le puits MCV (40 m de diamètre, et 40 m de profondeur), le puits de lancement du tunnelier à Diamond Hill (40m de long, et 32m de profondeur), un puits d’accès pompiers connecté aux 2 tunnels à Fung Tak (16 m de diamètre, et 32 m de profondeur) et nous avons construit un puits en tranchée couverte de 99 mètres de long à Hin Keng.
Afin de respecter les normes sonores et le confort des riverains, nous avons partout installé des protections contre le bruit et la poussière dans ces zones hyper urbanisées.
Sur l’ensemble du projet, les difficultés sont aussi bien d’ordre pratique (avec notamment une règlementation très stricte en ce qui concerne les explosifs), que géologique, ou encore géographique (zone urbaine extrêmement dense notamment pour le tunnel réalisé à l’explosif où le site fût très exigu).

Notre contrat comprenant puits et tunnels est atypique puisque nous avons excavé les tunnels selon deux méthodes : par tunnelier et à l’explosif.

IMPACT

Ce projet représente un tiers du linéaire de la future ligne de métro qui reliera Shatin à Central, le centre économique et commercial au reste du territoire. Cette extension constitue l’un des plus importants défis sur le plan technique du programme « Hong Kong 2020 ». Ce projet va permettre aux personnes vivant dans les nouveaux territoires de gagner près de 30 minutes par trajet. Cela permettra également de désengorger le trafic existant et de répondre à l’objectif du programme Hong Kong 2020, notamment la réduction de 80 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.
En 2050 deux tiers des habitants vivront dans les villes (contre 50 % aujourd’hui). Les grandes métropoles devront alors gérer leurs besoins en énergie, en gestion des déchets et en réseaux de transport. Le projet de cette nouvelle ligne de métro s’inscrit alors dans cette optique : faire de Hong Kong une ville plus propre, plus sûre, plus durable.

Experts du projet

Maître d’ouvrage et maître d’œuvre
MTR Corporation Limited

Designer
Arup et Halcrow

Chiffres clés

Dates d’exécution
Décembre 2012 à décembre 2020

Excavation
618 500 m3

Béton
127 712 m3

Témoignage

« C’est une ville difficile, il y a beaucoup de contraintes administratives, urbaines et géologiques. Construire à Hong Kong est en soit un challenge de taille. »

François Dudouit, Directeur du projet

Métro du Caire, lignes 1, 2 et 3

Le Caire

Discover